Sycra

Syndicat des Courtiers de Réassurance
et d'Assurance

deces-patrick-pernodet
Chères Consœurs, Chers Confrères,

C’est avec une extrême tristesse et une sincère émotion que je vous annonce le décès de Patrick Pernodet qui travaillait chez AIG depuis un peu plus de 10 ans.

Au nom des adhérents de notre syndicat professionnel, le SYCRA, l’ensemble du Comité Directeur du SYCRA s’associe à la famille de Patrick dans ces moments douloureux et difficiles, nos plus sincères condoléances s’adressent en particulier à son épouse et ses deux enfants. Nous participons à leur peine et leur adressons toute notre compassion et notre soutien avec nos plus sincères condoléances et le témoignage de notre sympathie.

Vous avez sans doute croisé et travaillé avec Patrick qui a œuvré au sein de différentes institutions de la place lyonnaise et sur le marché grand sud est. Mais pour le SYCRA, et tout particulièrement pour notre Président Adjoint Stéphane MARGALL, c’est la perte prématurée d’un ami de plus de 15 ans que nous pleurons, jusqu’au bout Patrick a lutté dignement contre un mal foudroyant en faisant preuve d’un courage plus qu’exemplaire et d’une dignité absolue.

Nous conserverons de lui l’image d’un Inspecteur rigoureux, investi et toujours disponible, un partenaire de valeur, le sourire charmeur en plus.

Dans un moment aussi grave, soyez assurés, chères consœurs, cher confrères, de notre profonde compensation à l’égard des proches de Patrick et bien sûr à nos plus sincères salutations.

Confraternellement vôtre.

Le Comité Directeur du SYCRA

Eric LAMOURET - Président du SYCRA

MOBILISATION GENERALE : VOTRE PRESENCE JEUDI 13 AVRIL EST INDISPENSABLE.

Madame, Monsieur, Chers Adhérents, Chers Confrères et Chères Consœurs,
L’Assemblée Générale du SYCRA va se tenir le jeudi 13 avril prochain à l’hôtel Lyon Métropole dans le 9ème arrondissement de Lyon. Cette année, plus que jamais, votre présence est non seulement requise, mais indispensable, tant les décisions que nous devons prendre ensemble sont d’une extrême importance, notre syndicat devant affronter des heures décisives pour son avenir.
Plus que l’habituel moment privilégié pour faire le point sur le dernier exercice et réfléchir ensemble aux grandes priorités de l’année à venir et se choisir de nouveaux enjeux à relever, cette fois, il s’agit en plus de vous déterminer en votre âme et conscience quant au devenir du SYCRA parmi les 3 options qui s’offrent à nous, ce choix n’étant plus l’objet d’une banale transition, mais bien celui qui fera que nous continuerons à être une organisation professionnelle représentative à vos côtés pour défendre vos intérêts et l’exercice de votre métier, soit d’une façon restreinte, cantonnés au périmètre régional sans réel impact sur les discussions majeures qui se prennent aujourd’hui au niveau national à minima, mais surtout européen, soit de manière plus contributive au sein de l’une des 2 organisations nationales concurrentes qui nous courtisent.

Pour chacune de ces 3 options, la question de notre autonomie financière se pose.

En restant indépendant, la première option, seules vos cotisations seront notre source de financement pour déployer nos actions, au-delà du temps et de l’énergie que vous déciderez de donner au syndicat pour l’aider activement à remplir sa mission : si on se réfère au peu d’enthousiasme et à la faible participation des uns et des autres que nous avons pu objectivement et sans polémique aucune, constater sur les derniers exercices, si rien ne change, nous n’irons pas loin, ne nous leurrons pas, le principe de la réalité économique nous rattrapera très vite, posant la question même de la survie de notre syndicat, pourtant un fleuron du genre avec ses 80 ans d’existence et son dernier succès, le Symposium des Courtiers d’Assurance, qui n’a dû sa belle réussite qu’à la contribution de quelques-uns, je les remercie d’ailleurs très sincèrement !

En choisissant l’une des 2 autres options, en rejoignant l’organisation qui brigue la représentativité nationale ou alors celle qui revendique être la seule à la détenir, nous choisirons d’être une force représentative de la Région Auvergne Rhône Alpes, la région du premier Cluster d’assurance de France, le poids de notre représentativité régionale devenant un véritable atout à faire valoir pour être l’exemple à copier pour faire des régions des pivots de la proximité dont ces structures nationales se revendiquent, sans vraiment jamais l’illustrer « historiquement » par l’exemple, ce que nous, au SYCRA, nous faisons depuis des lustres ! Mais pour cela, nous devrons, comme nos hôtes, faire quelques concessions, en courtiers responsables et conscients de leurs choix pour un avenir pérenne souhaité.

Vous l’avez maintenant compris, si ce n’était pas encore le cas au début de la lecture de ces quelques lignes, c’est pour toutes ces raisons ici résumées que votre participation à notre prochaine Assemblée Générale 2017 n’est pas un choix, c’est une séquence incontournable de votre agenda pour l’avenir de notre profession, pour votre avenir, si tant est que vous souhaitiez y apporter votre pierre, cette pierre à l’édifice sans laquelle toute organisation professionnelle n’est tout simplement pas grand-chose, voire plus rien !
Avant de vous laisser à votre réflexion et en souhaitant très vivement vous retrouver TOUS, à l’idéal, physiquement ou représentés par le pouvoir que vous donnerez à l’adhérent de votre choix, vous savez que le jour de notre Assemblée Générale, nous serons à 44 semaines du « Big-Bang » de la distribution d’assurance ! En effet, la fameuse directive distribution en assurance «DDA» entrera en vigueur, son application en droit français intervenant le 23 février 2018. Progressivement, les organismes d’assurance et les forces commerciales que sont les intermédiaires d’assurance, courtiers en tête, prennent conscience de la révolution qu’impliquent les nouvelles dispositions qui sous-tendant cette directive. Mais la prise de conscience est encore timide, beaucoup trop faible et semble douloureuse.

Entre le déni – non cela ne peut pas arriver – l’incompréhension – de quoi me parlez-vous – et le volontarisme – une opportunité dont nous voulons nous saisir- une variété d’attitudes aussi contradictoires qu’inquiétantes, agite le monde du courtage et de ses partenaires, alors qu’il est plus que temps de passer à l’action, personne de vraiment responsable n’ayant dorénavant de temps à perdre en débats à connotation existentielle.

Ce sont l’ensemble des implications qui découlent de cette directive, y compris celles sur lesquelles l’ACPR concentre ses investigations en opérant ses contrôles drastiques au sein de nos cabinets, que Monsieur Henri DEBRUYNE, Président et CEO du Monitoring European Distibution of Insurance (MEDI), l’observatoire de référence des évolutions des systèmes de distribution de l’assurance, viendra nous détailler lors de la conférence qui ponctuera notre Assemblée Générale sur le thème «Courtiers, ne présupposez pas votre conformité légale et réglementaire, mettez tout en œuvre pour la challenger au regard des dernières obligations légales et réglementaires et préparer en toute lucidité l’épreuve de la venue de l’ACPR au sein de votre cabinet».
Si la réglementation constitue un progrès, elle vise surtout à harmoniser les obligations professionnelles pour tous les courtiers. Elle renforce la protection des consommateurs et clarifie, en les prenant en compte, des évolutions sociétales que la jurisprudence a déjà érigées en comportements incontournables, tels le devoir de conseil et la prévention des conflits d’intérêts. Certes, la lecture qu’en font les agences de régulation (EIOPA, ACPR) peut nous faire frémir, mais il est encore temps de leur faire percevoir les principes de réalité. Il s’agit d’un changement large et profond et pas seulement d’une mise en conformité des processus avec de nouvelles règles. Les pratiques commerciales vont devoir intégrer une nouvelle dimension de conseil plus formalisée, plus soucieuse des besoins réels des clients et installée dans la durée des contrats. Les systèmes de rémunération sont aussi contestés et vont devoir prendre en compte le respect des intérêts des consommateurs. Nous touchons là à des dispositions comportementales qui vont bien au-delà de la seule mise en œuvre de nouvelles procédures.

Bonne réflexion et à très vite, rendez-vous le jeudi 13 avril pour une Assemblée Générale déterminante !

Confraternellement vôtre.

Eric LAMOURET - Président du SYCRA

Eric LAMOURET
Président du SYCRA

Nos partenaires

Logo IMIA
Logo ALEA
Logo IFPASS
Logo IAL
Logo ISFA
Logo AIAL
Logo FMBA
Logo MEDEF
Logo CGPME
Exploris Le centre de formation Alptis dédié aux courtiers spécialistes de l'assurance